Truc et astuce

Aubergine (grosse)

On dégorgeait traditionnellement les aubergines parce qu’elles étaient très amères. Maintenant, le fait de retirer l’eau du légume fait en sorte qu’il absorbe moins d’huile à la cuisson.

  • Couper l’aubergine en tranches épaisses et les étaler sur une plaque à cuisson.
  • Saupoudrer les tranches d’aubergines de gros sel et laisser reposer entre quinze et trente minutes. Il y aura une couche d’eau relativement épaisse sur les tranches.
  • Éviter de cuisiner les aubergines telles quelles puisqu’elles seront trop salées. Rincer et éponger les tranches d’aubergines avant de les utiliser.

Que vous les poêliez ou que vous les grilliez, vous obtiendrez des aubergines parfaites pour vos recettes.

Source:  Truc de Ricardo

L’aubergine, qui est délicieuse dans les mijotés ou gratinée au four, est elle très bonne sur le BBQ.

Les aubergines grillées sont parfaites pour être servies à l’apéro, légèrement marinées ou sur du pain grillé, ou pour être transformée en pâtes copieuses.

Bette à carde:

Ses feuilles peuvent s’apprêter comme les épinards, dans tout bon plat principal : salade, sauté, quiche, omelette. Ses tiges (cardes), quant à elles, se servent comme du céleri ou asperge.

On peut blanchir ses tiges dans l’eau salée jusqu’à tendreté, durant 1 ou 2 minutes, en y ajoutant du jus de citron ou du vinaigre pour éviter qu’elles noircissent au cours de la cuisson. Les casseroles en aluminium ou en fer ne sont pas recommandées pour ce faire. La bette à carde est de loin meilleure au goût cuite à l’étuvée ou encore au poêlon, plutôt que bouillie.

Conservation: Non lavée et placée dans un sac de plastique perforé, elle se conserve jusqu’à 4 jours au réfrigérateur.

Excellente source de vitamines A et C. Contient du fer, du cuivre, de l’acide folique et du calcium. On dit ses feuilles laxatives et diurétiques

Céleri-Rave:

  • Choisir un céleri-rave sans racines ni traces jaunes et d’une grosseur comparable à celle d’un gros navet, car il sera moins fibreux.
  • Un coup léger permet de s’assurer qu’il n’est pas creux.
  • Le céleri-rave se mange cru ou cuit.
  • Couper la rondelle du collet et peler la peau comme une pomme.
  • Puisque la chair noircit au contact de l’air, l’arroser de jus de citron dès qu’il est coupé ou le cuire sans délai.
  • Ce légume se cuit coupé en morceaux, à la vapeur ou à l’eau bouillante, de 5 à 6 minutes.
  • Couper en lamelles ou râper lorsque consommé nature.
  • Peu énergétique, le céleri-rave est une excellente source de potassium et une bonne source de vitamines C et B6, de phosphore, de magnésium et de fer.
  • Après achat, le céleri-rave non pelé se conserve très bien dans le bac à légumes du réfrigérateur, jusqu’à 5 ou 6 jours. Si vous avez entamé ou pelé le légume, il se conserve jusqu’à 4 jours, entreposé au froid dans un linge propre et humide ou dans une boite hermétique remplie d’eau citronnée (afin qu’il reste bien blanc).

 

Chou Kale:

provient du site internet: http://www.lesbontes.org/kale-chou-frise/

Toute la feuille de kale se mange, à l’exception de la nervure centrale qui est la plupart du temps trop coriace.

  • Le kale a le goût du chou, mais avec une saveur un peu plus prononcée.
  • Il se mange cru ou cuit. Cru, on le masse pour le rendre plus tendre, ou on le laisse macérer une vingtaine de minutes dans une vinaigrette. On peut l’ajouter à une quiche, à des pâtes, à une soupe (il ne fond pas comme l’épinard, mais garde plutôt sa texture frisée), à une salade, à un smoothie pour un réveille-matin ultra nutritif, à un sauté de légumes, à un rouleau de printemps, à une tartinade sur des biscottes…! Braisé, il accompagnera très bien une viande. Les chips de kale (cuites au four) font aussi fureur.
  • Types de cuisson : à la vapeur (8-10 minutes), bouilli (4-5 minutes), sauté (6-10 minutes), braisé (8-10 minutes), grillé au four (variable selon la température du four : 12-14 minutes à 350°F, 20-30 minutes à 250°F. Dans les deux cas, retourner à la mi-cuisson).
  • Une technique facile est de précuire le kale dans de l’eau bouillante quelques minutes, puis de terminer la cuisson à la poêle, avec les ingrédients aromatiques de son choix (huile d’olive-ail-citron, maïs-épices cajun, patates-cari…). Dans ce cas, puisque le kale aura perdu de ses minéraux et de sa vitamine C dans l’eau bouillante, il est bien de boire l’eau de cuisson ou de l’utiliser pour humidifier le mélange dans la poêle.
  • Conservation :

    Comme pour la laitue, le kale gardera son croquant s’il est enrobé d’un linge absorbant (linge à vaisselle ou papier essuie-tout), puis mis dans un sac en plastique ou dans un contenant à légumes hermétique. De cette façon, il garde son humidité, et le surplus d’eau est absorbé par le linge.

Fines Herbes:

Chaque semaine, vous trouverez un sac contenant quelques tiges de fines herbes diverses. Cela vous permettra d’utiliser les aromates selon les plats cuisinés sans avoir une trop grande quantité qui pourrait être perdu. La majorité des fines herbes peuvent être congelées pour une utilisation hivernale qui ravivera le goût de l’été.

 Vous pouvez conserver vos fines herbes dans un sac perforé au frigo ou même dans un verre d’eau à température pièce.

Aide-mémoire Fines herbes pour identifier les fines herbes pouvant figurer dans votre panier.

Fleurs d’ail:

La fleur se consomme fraîche, coupée en morceaux dans une salade. On peut la faire sauter dans l’huile ou la faire cuire à la vapeur comme les asperges. On peut aussi la préparer en pesto et l’utiliser pour aromatiser les vinaigrettes, les sauces, les viandes et les poissons.

Conservation :

Fraîche: Elle peut se garder dans le tiroir à légumes pendant 2 mois.

Dans l’huile: La couper finement et la mettre dans l’huile d’olive et dans le congélateur (pour la garder toute l’année) ou au réfrigérateur (pour quelques mois).

Faire du beurre à l’ail : Une livre de beurre et 250 gr de fleur d’ail hachée très finement au robot ou à la main. Mettre le beurre dans le robot et/ou dans un bain-marie pour le faire fondre, puis mêler avec la fleur d’ail et mettre dans des contenants. Vous pouvez le congeler ou le mettre dans le réfrigérateur.

Autres informations sur : http://ail.quebec/

 

Gingembre (bébé):

Très tendre et juteux. Ne pas mettre à la lumière. On le conserve au frigo dans un sac ou on peut le congelé sous sa forme complète ou coupé en morceau. Une fois gelé on peut couper facilement ou le râper.

Mélanges de germes   :

Les rincer à l’eau froide à l’arrivée, bien égoutter puis mettre au frigo. Avant de servir les rincer à l’eau froide, elle reprenne leur croquant!

Piment chili:

La partie du piment qui est fort se retrouve à l’intérieur, la gaine qui retient les graines.  On peut manger le piment à l’état frais dans les potages, sauces aux tomates et tout plats épicés.

Pas le temps de cuisiner? Faites le sécher, ils se conservera longtemps. Plus qu’à l’émietter au besoin lorsque vous ferez votre sauce spaghetti.

Radis noir:

Plusieurs recettes sur google dont crème de radis noir, salade de carotte et radis.

Pour enlever le piquant, la cuisson diminue beaucoup, on peut tremper dans l’eau quelques heures.

Propriété médicinale : Traiter les troubles digestifs résultant d’une mauvaise circulation biliaire; traiter l‘inflammation et l’hypersécrétion des voies respiratoires supérieures (rhume, sinusite).

Radis Daïkon:

Le radis oriental est une racine blanche, très longue, qui mesure plus de 30 centimètres, à la peau lisse et en forme de grosse carotte. Sa pelure est parfois noire, rose ou même verte. La chair est blanche et très juteuse. Son goût de radis est doux et rafraîchissant et sa texture est croquante.

  • Choisir un daïkon ferme à la peau lisse.
  • Nettoyer avec une brosse dure ou enlever une mince pelure sur la partie utilisée.
  • Il est souvent servi mariné ou légèrement cuit, mais il est habituellement mangé cru ou frit.
  • Tailler en rondelles ou en bâtonnets et le servir avec une trempette, couper en dés dans une salade.
  • En salade, mélanger des morceaux de daïkon avec des légumes crus et assaisonner de yogourt, de jus de citron et d’ail. Pour donner un goût piquant, utiliser aussi du cresson frais.
  • On peut l’ajouter à un plat sauté à la chinoise ou à un ragoût, mais il perdra sa saveur caractéristique et ressemblera plus à la rabiole.
  • Dans les potages, le cuire légèrement et le défaire en purée, l’émincer ou encore le tailler en juliennes et l’ajouter à la fin de la cuisson.
  • Excellent en marinade à la japonaise : trancher un daïkon très mince, émincer un petit oignon, ajouter une pincée d’assaisonnement au chili, le jus d’un demi citron, environ 60 ml (1/4 tasse) de vinaigre de riz, une pincée de sucre, du sel et du poivre. Mélanger parfaitement et laisser reposer pendant deux jours dans un endroit frais.
  • Conserver au réfrigérateur environ deux semaines.

Source: http://www.metro.ca/conseils-astuces/conseils-epicier/jardinier/panier-legumes/legumes-racines/radis-oriental-daikon-lobok.fr.html